Formation Comment devenir garde forestier

Formation Comment devenir garde forestier

Optimisez vos chances de réussite avec une formation complète. Certification incluse

Quelles sont les qualités requises pour devenir garde forestier ?

La métier de garde forestier requiert d’évidentes compétences relationnelles. En effet, il informe et échange régulièrement avec les randonneurs qu’il est amené à croiser sur sa route. Il doit pouvoir faire preuve de pédagogie pour pouvoir sensibiliser tout un chacun à la préservation des écosystèmes sans jamais tomber dans le côté « donneur de leçons » qui pourrait agacer le public, y compris les plus sensibles à la protection de l’environnement. Toutefois, il doit aussi faire preuve d’autorité et ne pas hésiter à recadrer, voire sanctionner un promeneur lorsqu’il ne respecte ni les lieux ni la loi en vigueur. La bonne distance n’est pas toujours évidente à trouver et mieux vaut ne pas être timide quand on exerce ce métier qui requiert tout de même un minimum d’assurance et de confiance en soi pour pouvoir s’affirmer face aux plus récalcitrants.

Parcourant plusieurs kilomètres par jour, et effectuant régulièrement des manipulations d’outils agricoles, les gardes forestiers doivent avoir une excellente condition physique ainsi qu’une bonne endurance. De plus, avoir un côté bricoleur ne sera pas de trop pour pouvoir s’occuper de petits travaux forestiers ! Une personne qui souhaiterait devenir garde forestier doit aussi développer des connaissances juridiques et connaître sur le bout des doigts la réglementation en vigueur (droit forestier) vis-à-vis de la pêche, de la chasse ou de la cueillette de fruits. Parce que l’état de santé des espèces végétales peut se deviner via une multitude d’indices visuels, le garde forestier doit avoir un très bon sens de l’observation et un esprit d’analyse aiguisé. Cet oeil de lynx ne saurait être d’une grande aide sans une excellente connaissance de la faune et de la flore propres aux espaces forestiers. Enfin, l’agent forestier travaille seul la plupart du temps, il doit donc faire preuve d’une certaine autonomie dans l’accomplissement de ses diverses tâches.

Quelles études pour devenir garde forestier ?

Bien que cela ne soit pas obligatoire, l’accès au métier de garde forestier peut se faire par concours de la fonction publique :

  • Le concours national d’agent technique de l’environnement (catégorie C), accessible à partir du CAP
  • Le concours national de technicien de l’environnement (catégorie B), accessible à partir du niveau bac.

Pour pouvoir intégrer ces concours en vue de devenir agent forestier, il faudra intégrer l’une des formations suivantes :

  • le BEPA (Brevet d’Aptitude Professionnelle Agricole) aménagement de l’espace, option travaux forestiers
  • le CAPA (Certificat d’Aptitude Professionnelle Agricole), spécialité travaux forestiers
  • le Bac Pro Gestion et conduite des travaux forestiers ou Gestion des milieux naturels et de la faune
  • le BTSA Gestion Forestière

Une formation en alternance sera le moyen le plus pertinent pour optimiser ses chances de trouver un emploi une fois le diplôme en poche. De plus en plus d’employeurs embauchent directement des candidats diplômés des formations citées ci-dessus, l’obtention d’un concours de la fonction publique a donc moins d’importance que par le passé.

Comment faire pour travailler à l’ONF ?

L’Office National des Forêts gère la plupart des espaces forestiers en France, c’est donc le principal employeur de gardes forestiers. Pour pouvoir se faire recruter en tant qu’agent patrimonial (garde forestier),  les candidats peuvent passer le concours du corps des techniciens supérieurs forestiers. Il existe trois grades : technicien forestier (niveau bac), technicien forestier principal (niveau bac+2) et chef technicien forestier (accessible aux agents des deux premiers gardes par la voie de la promotion interne). Beaucoup de candidats n’ayant pas passé le concours peuvent également se faire recruter sous statut privé en répondant directement à une offre d’emploi ou en envoyant une candidature spontanée. Des postes de sylviculteurs ou d’ouvriers forestiers sont notamment ouverts aux personnes souhaitant gérer et aménager un domaine forestier.

Quelle formation continue pour devenir garde forestier ?

Tous comme les étudiants, les adultes peuvent eux aussi se former au métier de garde forestier par la voie d’une formation diplômante et le passage d’un concours de la fonction publique. La VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) peut également être l’occasion d’obtenir un diplôme reconnu par les employeurs si vous avez déjà une expérience professionnelle d’au moins un an dans la gestion d’un domaine forestier.

Subventionné par Gouvernement


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.