Formation Comment devenir médiateur

Formation Comment devenir médiateur

Optimisez vos chances de réussite avec une formation complète. Certification incluse

Quelles sont les qualités requises pour devenir médiateur??

Au même titre que les métiers œuvrant dans l’accompagnement des personnes et dans la gestion des conflits, le métier de médiateur requiert non seulement des compétences relationnelles et techniques, mais aussi des qualités spécifiques. En effet, qu’il s’agisse du secteur du travail, du droit, de la famille ou encore du domaine de la consommation, le médiateur doit être doté d’une bonne capacité d’écoute active et se montrer diplomate. Cela participe notamment à la création d’un cadre sécurisant et apaisé, nécessaire à l’émergence d’un accord amiable. Le médiateur de justice comme le médiateur social ou familial doit en outre garantir une certaine ouverture d’esprit et savoir s’adapter à différents publics afin de personnaliser son accompagnement, de comprendre les enjeux inhérents aux conflits rencontrés par les individus concernés, mais également pour fluidifier la communication entre ces derniers. Les médiateurs familiaux notamment jouent un rôle important dans la vie des individus le sollicitant et reçoivent parfois la détresse de ces derniers, il apparaît alors nécessaire de savoir prendre de la distance face aux différentes situations qu’ils rencontrent. 

Par ailleurs, le métier de médiateur requiert des compétences professionnelles spécifiques, acquises notamment au cours d’une formation en médiation. En effet, la maîtrise de la méthodologie relative au processus de médiation est fondamentale pour mener à bien ses missions. Il apparaît également essentiel que le médiateur respecte différentes notions telles que la protection des droits et des personnes, l’impartialité et le rôle de tiers, mais aussi qu’il s’assure d’adopter une posture professionnelle éthique et déontologique (indépendance, confidentialité, etc.). 

Quelles études pour devenir médiateur??

Avant d’envisager le métier de médiateur judiciaire, social, familial, etc., il convient de s’assurer de remplir certaines conditions obligatoires pour exercer en tant que tel. Ainsi, les candidats devront disposer d’un casier judiciaire vierge (bulletin n°2 du casier), ne pas être l’auteur de faits contraires à l’honneur, aux bonnes mœurs et à la probité, être qualifié pour le champ d’intervention convoité, attester d’une acquisition de capacités en termes de médiation et enfin garantir leur indépendance vis-à-vis des parties.  

Aucun diplôme n’est obligatoire pour exercer en tant que médiateur. Il existe cependant des parcours divers et variés tendant vers cette fonction tels que le CAP APM – Agent de prévention et de médiation, le titre professionnel Agent de médiation, informations et services, le titre professionnel d’agent de médiation – accès aux droits, la licence professionnelle intervention sociale – médiation par le sport ou encore le DEMF. 

Le diplôme d’État de médiateur familial (DEMF) est destiné à toute personne professionnelle titulaire d’un diplôme national de niveau II dans les thématiques juridiques, sociologiques ou psychologiques, d’un diplôme de niveau III de travail social / sanitaire ou paramédical ou encore d’un diplôme national de niveau III complété par une expérience professionnelle de trois ans dans le champ de l’accompagnement social, sanitaire, juridique, psychologique ou familial. Votre centre de formation préparant au DEMF vous dispensera 490 heures d’enseignement théorique et prévoira 105 heures de formation pratique sein d’un service de médiation familiale. 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.