Formation Comment devenir notaire

Formation Comment devenir notaire

Optimisez vos chances de réussite avec une formation complète. Certification incluse

Quelle formation continue pour devenir notaire ?

La validation des acquis de l’expérience n’est pas disponible pour obtenir le diplôme de notaire. Il est cependant envisageable de devenir notaire en cours de carrière professionnelle, via la voie interne. Celle-ci est destinée aux professionnels ayant travaillé au moins six années en tant que collaborateurs au sein d’une étude notariale et possédant une expérience professionnelle de minimum neuf ans. Si le collaborateur souhaitant s’inscrire dans cette démarche est titulaire d’un Master Droit ou d’un diplôme équivalent, les exigences relatives à la durée se voient diminuées à quatre années. Ainsi, les titulaires du diplôme de premier clerc ou de celui des Métiers du notariat pourront se tourner vers l’ECCT – Examen de Contrôle des Connaissances Techniques. Pour ce faire, il leur faudra déposer un dossier auprès de la Chancellerie ; dossier dont la recevabilité aura été accordée par les services de la DACS – Direction des Affaires Civiles et du Sceau. En cas de réussite à l’examen, les candidats obtiendront leur certificat d’aptitude aux fonctions de notaire.

Par ailleurs, les notaires sont tenus de se former tout au long de leur carrière afin de mettre à jour leurs connaissances juridiques et ainsi garantir un service de qualité auprès de leur clientèle, mais également d’acquérir de nouvelles compétences et savoirs. Ces formations de courte durée peuvent être financées au titre de la formation continue et dispensées par un centre de formation professionnelle notariale ou par l’INFN. Au-delà de l’actualité juridique, les notaires peuvent approfondir ou développer des compétences inhérentes aux champs d’intervention de l’activité notariale telle que le droit des personnes et des familles, de droit public ou encore la gestion et la direction d’un office notarial.

Quelle évolution pour un notaire ?

Après avoir été collaborateur salarié au sein d’une étude notariale, le notaire peut faire le choix de devenir associé de cette même étude ou au sein de toute autre structure notariale. Il est également envisageable de créer son propre office notarial. Il faudra dans ce cas répondre à certaines obligations et choisir une forme juridique adaptée à son activité.

Le notaire peut également évoluer en termes de compétences en se spécialisant. En effet, grâce au dispositif de la formation continue notamment, ce dernier a l’opportunité de devenir titulaire d’un certificat de spécialisation dans les domaines du droit de l’urbanisme et de l’environnement, du droit international privé ou encore du droit de la propriété intellectuelle. De même, il peut se perfectionner en visant un diplôme universitaire (D.U. le notaire et la personne vulnérable par exemple).

Quel est le salaire d’un notaire ?

Le salaire d’un notaire varie considérablement selon son statut, son expérience, l’ampleur de son office notarial ainsi que son champ d’intervention s’il est spécialisé. En moyenne, un notaire débutant (notaire stagiaire) perçoit un salaire mensuel brut variant entre le SMIC et 1900€. Lorsqu’il est salarié, il peut prétendre à une rémunération mensuelle évoluant rapidement entre 1 900€ et 4 000€. Avec une expérience certaine et exerçant au sein d’une étude notariale de grande envergure, le notaire peut gagner plus de 8 000€ chaque mois.

Accompagnement personnalisé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.