Formation Comment devenir orthophoniste

Formation Comment devenir orthophoniste

Optimisez vos chances de réussite avec une formation complète. Certification incluse

Quelles sont les qualités requises pour devenir orthophoniste ?

Comme nous l’avons évoqué, en plus de bonnes compétences relationnelles, le métier d’orthophoniste demande de nombreuses qualités et compétences. Le sens de l’observation de même que le sens d’analyse faciliteront le diagnostic et la mise en œuvre d’un axe de travail, déterminé de manière co-construite avec le patient et toujours réajusté selon l’évolution de ce dernier. Aussi, faire preuve d’empathie et de patience à l’égard de ce dernier comme se montrer pédagogue sera indispensable pour assurer une relation thérapeutique de confiance ainsi qu’un suivi le plus efficient possible. La curiosité permettra par ailleurs à l’étudiant comme au futur professionnel du paramédical de se tenir informé des avancées en termes de pratique professionnelle, de méthodes de rééducation et de pathologies. C’est au cours des études et des différentes formations réalisées tout au long de sa carrière que l’orthophoniste développe et aiguise ces différentes qualités, mais également grâce aux expériences professionnelles et en situation de stage.

Outre le volume important de connaissances – notamment d’ordre scientifique et paramédical – à acquérir au cours des études d’orthophonie, le futur professionnel apprendra à détecter et évaluer les troubles et difficultés de sa patientèle, à comprendre leurs mécanismes et à les expliquer au patient et à la famille (ou aux aidants) si nécessaire. Il axera à partir de ces éléments le projet thérapeutique de rééducation ou de réadaptation à mettre en place. Il sera pour cela en mesure de faire passer et d’analyser les différents tests inhérents à l’orthophonie, de même qu’il aura acquis la capacité de s’adapter au rythme de chacun et de personnaliser le projet d’accompagnement en fonction du diagnostic orthophonique établi (troubles du langages – bégaiement, dyslexie, troubles de la communication, etc.).

Quelles études pour devenir orthophoniste ?

Pour candidater à un emploi d’orthophoniste ou exercer en tant que tel, il est nécessaire d’être diplômé et de réaliser des études spécifiques au sein de l’un des 20 centres de formation universitaires en orthophonie (CFUO), rattachés à une Faculté de médecine et répartis sur le territoire français. Accessible sur concours, à la condition d’être titulaire d’un bac ou d’un DAEU, la formation en orthophonie est dispensée sur 5 cinq années au cours desquelles l’étudiant recevra des apports théoriques à travers des cours magistraux, réalisera des travaux dirigés et participera à de nombreux stages, dont le volume est plus important lors des dernières années d’études. Au terme de ce parcours d’apprentissage et à condition de réussir les épreuves, l’étudiant recevra son CCO – Certificat de Capacité d’Orthophoniste – d’un niveau grade Master.

Plus précisément, le concours d’entrée consiste à réussir un examen d’aptitude. Celui-ci vise à évaluer les aptitudes motrices, sensorielles et relationnelles ainsi que la communication écrite et orale du candidat à la formation. Il existe certaines formations en ligne ou en centre accompagnant la préparation aux concours du paramédical. En fin de parcours, il conviendra de valider les connaissances et les compétences relatives aux sciences de la vie, au sciences physiques, humaines et sociales, à l’approche de l’être humain ainsi qu’à la recherche et à la prise en charge en vue de l’amélioration de l’état de santé du patient et enfin aux pathologies et physiopathologies. Le futur professionnel aura par ailleurs développé son approche clinique et intégré les notions de l’intervention thérapeutique.

Quelle formation continue pour devenir orthophoniste ?

Il n’existe pas réellement de dispositifs de formation continue pour devenir orthophoniste, autre que le parcours de formation initiale. Si vous êtes demandeur d’emploi ou salarié souhaitant s’orienter vers une reconversion professionnelle, il vous faudra réaliser les différentes étapes du cursus initial susmentionné, à savoir, réussir le concours d’entrée (nombre de places réglementé par le numerus clausus), effectuer la formation de cinq années et valider tous les crédits ECTS, exigés pour exercer le métier d’orthophoniste.

Cela étant, les professionnels diplômés du CCO sont tenus, comme la plupart des professionnels de la santé et du paramédical, de se former tout au long de leur carrière afin de maintenir leurs acquis d’une part et d’acquérir de nouvelles compétences d’autre part, visant ainsi une prise en charge de qualité et optimale auprès des patients. Quel que soit le statut du professionnel, il peut à tout moment de son parcours professionnel développer des savoirs et des compétences spécifiques en participant aux formations proposées au titre de la formation continue telles que la voix – Bilan et rééducation, le trouble du traitement auditif ou encore autisme, la boîte à outils de l’orthophoniste. Ces formations sont généralement de courte durée et peuvent être envisagées en centre, mais également à distance, en e-learning. Des dispositifs de prise en charge financière peuvent également être sollicités, selon la formation et l’organisme qui la dispense.

Accompagnement personnalisé


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.